2 mars 2021

Portrait Cindy DAUVIN, XXL Happyness, la valeur de la qualité de vie au travail

Cindy DAUVIN est la fondatrice de XXL Happyness, cultivateur de bien-être au travail. La valeur de la qualité de vie au travail lui apparaît très tôt. Pour cause, fille de commerçant, elle nourrit dès son enfance un goût pour l’humain, la proximité, le service. Pourtant, dès le début de sa carrière, Cindy est confrontée à des réalités différentes, alimentant peu à peu son projet et renforçant ses convictions sur la richesse de l’humain dans l’entreprise. Pour peu qu’on sache en prendre soin…

Cindy DAUVIN, la naissance d’une carrière

Cindy DAUVIN grandit en Bretagne. Dès son plus jeune âge, elle est au contact du monde de l’entreprise, aux côtés de son père commerçant boucher charcutier traiteur. Baignée dans un monde rythmé par le contact client, c’est tout naturellement qu’elle se dirige elle-même vers des études de commerce. Aussi obtient-elle en 2001 un BTS en commerce international. Une première étape qui lui permettra de s’envoler pour Paris.

Elle débute donc comme assistante commerciale dans le prêt-à-porter. MOA, IKKS Women, Levis… Suite à cela, son énergie, alliée à son savoir-faire, lui permet d’évoluer rapidement. Ainsi, elle devient manager d’équipe à 25 ans pour la marque Kenzo Kids, puis pour Catimini. Pourtant, assez tôt, elle fait le constat de la démotivation et de la fatigue ambiante au sein de l’entreprise.

 » Les collaborateurs arrivaient le lundi matin mais pas toujours avec la patate, le smile. Pour moi, avec l’énergie positive qu’on doit dégager quand on est face à la clientèle, c’était inconcevable.  »

Cindy DAUVIN, fondatrice et dirigeante de XXL Happyness

Une situation qui impacte forcément la qualité du service client, les performances de la boutique, ainsi que le moral de chacun. Qu’à cela ne tienne, des mesures s’imposent…

L’expérience du bien-être au travail et de la performance

Pour lutter contre le désengagement au sein de l’entreprise, Cindy DAUVIN prend l’initiative d’organiser des moments off afin de créer la cohésion qui manque à l’équipe. Se rendant compte que beaucoup de salariés arrivent au travail sans avoir mangé, elle prend l’habitude de proposer des petits-déjeuners d’entreprises. En plus de remplir les estomacs pour réveiller les corps et les têtes, ces moments favorisent les discussions informelles et l’esprit d’équipe.

Elle organise également des événements d’entreprise sous forme de séminaires originaux. Cindy opte alors davantage pour la location de maisons plutôt que de chambres d’hôtels afin d’éviter que chacun ne s’isole ; ainsi que pour des cours de cuisine plutôt que des virées au restaurant. Elle part du postulat que les collaborateurs ont besoin d’apprendre à se connaître et à travailler ensemble dans un contexte différent et détendu.

Elle se souvient notamment d’un séminaire organisé sur le Bassin d’Arcachon qui avait particulièrement plu et permis de développer une cohésion d’équipe solide. Pour preuve de l’efficacité de la démarche, Cindy affiche fièrement 20 % d’augmentation du chiffre d’affaires sur l’année et 30 % d’augmentation du panier moyen.

 » Les équipes se sont découvertes et ont eu envie de travailler les unes avec les autres. Valoriser la relation humaine dans l’entreprise n’est jamais une perte de temps. C’est le moyen le plus efficace et sain de mobiliser les collaborateurs durablement. « 

Londres – Paris, le culture choc du non-retour

Ressentant qu’elle avait fait le tour de ce que pouvait lui apporter cette expérience parisienne, Cindy entreprend de partir pour Londres. Objectif : devenir complètement bilingue. En réalité, ces mois à l’étranger lui auront apporté bien davantage. Elle découvre avec la culture du travail à l’anglaise, une façon d’aborder sa vie professionnelle de manière beaucoup plus sereine qu’en France.

Et pour cause, elle passe d’une culture française qui prône le temps de présence comme gage d’investissement, à une culture qui valorise le résultat et l’efficience. Ainsi, les journées ne s’éternisent pas au-delà de 17 heures et se finissent souvent par un afterwork. Avec des temps de vie bien définis, Cindy expérimente l’adage “un esprit sain dans un corps sain”.

 » Pas de présentéisme, pas de réunionite… On allait droit au but. Les temps de travail étaient vraiment réservés au travail mais la vie sociale de l’entreprise s’organisait de façon très spontanée et naturelle. C’était normal de sortir avec ses collègues, de prendre du temps pour se connaître. « 

N’ayant pas la volonté de poursuivre sa carrière à Londres, Cindy rentre en France après quelques mois. Le choc au retour est brutal.

 » Il fallait à nouveau réexpliquer en quoi les activités d’équipe étaient pertinentes. On retrouvait à nouveau les réunions qui n’en finissent pas… »

Déterminée à ne pas retomber dans les vieux schémas, elle profite de l’occasion et de la mutation de son conjoint pour s’installer à Bordeaux et lancer sa première affaire.

cindy dauvin xxl happyness qvt
XXL Happyness est basé à Bordeaux mais intervient sur toute la France – Crédit photo : Manon LEPREVOST

XXL Happyness, le meilleur du pire

Cindy DAUVIN crée sa première société à son arrivée à Bordeaux il y a 8 ans. A ce moment-là, elle n’envisage pas encore de faire du bien-être au travail son métier. Toutefois, son sens du service et de la qualité sont d’ores et déjà bien présents. C’est donc dans l’intendance des locations Bnb que Cindy se lance alors. Pour ce faire, elle choisit de s’associer afin de compiler les compétences. Pourtant, rapidement elle estime avoir fait une erreur sur le choix de la personne.

 » Mon associé était un homme qui s’est avéré notoirement sexiste. Bien que je sois son associée autant que lui le mien, outre des commentaires désobligeants, je devais me battre et me justifier constamment sans jamais obtenir de considération.  »

Ne souhaitant pas s’enliser dans une relation pour le moins inconfortable, Cindy prend la décision de revendre ses parts. Elle rejoint alors une entreprise de leasing de solutions informatiques et bureautiques. Une seconde expérience où elle subit le harcèlement de ses deux directrices.

Définitivement déçue par la place laissée à l’humain dans l’entreprise, Cindy DAUVIN décide de prendre position pour le bien-être au travail et d’en faire son métier. XXL Happyness voit le jour rapidement.

 » La France tient la 26ème position pour le bien-être au travail, ce qui est vraiment très peu. De mon côté, j’étais arrivée à un stade où je voulais savoir pourquoi je devais me lever le matin. Depuis, j’accompagne les entreprises dans la mise en place d’un environnement de travail sain, pour le bien-être des collaborateurs.  »

En ce début 2021, XXL Happyness a désormais 3 ans d’existence. L’activité est réellement lancée depuis 2 ans et permet à Cindy de se consacrer à des missions qui ont du sens.

XXL Happyness, bien vivre l’entreprise

XXL Happyness s’intéresse à la question de pourquoi on est bien ou on n’est pas bien au travail. A titre individuel, Cindy DAUVIN reconnaît volontiers qu’elle a toujours été assez frustrée de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Un constat qu’elle retrouve chez les autres travailleurs, dans à peu près toutes les sphères professionnelles.

 » Quand on devient parent, notre temps personnel est souvent complètement dédié aux enfants, malgré nous. Pourtant, les parents rêvent souvent de pouvoir faire des activités sportives, créatives, de prendre soin de leur bien-être. Le plus simple est donc de pouvoir intégrer cette dimension directement au sein de l’entreprise. ”

XXL Happyness s’attaque donc au bien-être au travail dans sa globalité. Pour rester au fait des nouveautés, Cindy effectue une veille notamment auprès des Etats-Unis où les mentalités sur le sujet ont plusieurs années d’avance. Ainsi, l’agence est en mesure d’apporter des solutions multiples et complémentaires en fonction des besoins spécifiques à chaque structure et culture d’entreprise.

xxl happyness qualité vie travail bordeaux
Cindy DAUVIN gère l’une des seule entreprise à proposer une gestion complète de la qualité de vie au travail – Crédit phot : Manon LEPREVOST

Le bien-être au travail : un objectif, des solutions multiples

Elle peut donc aussi bien proposer des cours de sport entre midi et deux entre collègues pour développer le sentiment d’appartenance et la cohésion d’équipe ; que faire appel à des architectes ergonomes pour repenser les lieux de travail.

 » Parfois, les entreprises sont installées dans des bureaux sombres, relativement bruyants, ou bien où l’ergonomie des postes de travail n’est pas optimale. En s’offrant un lifting du lieu de travail, on peut par exemple éviter les maux de tête à cause des néons, de la pénombre, de la posture… « 

De même, elle continue d’organiser des séminaires et activités de team building. Misant dès que possible sur des formats originaux, Cindy tire parti de son expérience parisienne et londonienne. C’est d’ailleurs sur un projet comme celui-là que l’aventure XXL Happyness a commencé. Il y a deux ans, Cindy est contactée par une entreprise américaine. Laquelle travaillait avec des commerciaux de 5 nationalités différentes.

 » Le challenge était clair : on me donnait 48 heures pour que les collaborateurs apprennent à se connaître et se partagent leurs tips. Il fallait donc taper fort dès le départ. On est alors partis sur une Koh Lanta géant, qui a rencontré un franc succès. Rapidement, la barrière de la langue a été levée et les équipes ont lâché prise. C’est bien plus efficace que n’importe quel séminaire en boîte de nuit, où personne ne s’entend et où l’argent passe en Champagne.  »

XXL Happyness propose également des solutions du quotidien. Cindy constate notamment que les managers manquent souvent de s’intéresser à leurs collaborateurs non pas par désintérêt mais parce qu’ils ont la tête dans le guidon. Dans ce contexte, le bilan annuel ne suffit pas pour maintenir un lien et rester à l’écoute des besoins de chacun. Pour palier ce souci, XXL Happyness met à disposition une application digitale “Baromètre QVT”. Grâce à des questions rapides, les collaborateurs partagent régulièrement leur ressenti. L’encadrement et la direction reçoivent donc des retours ponctuels pour évaluer la santé dans l’entreprise et prévoir les actions correctives qui s’imposent.

Dernièrement, XXL Happyness a complété son panel d’offres avec un healthy corner. Prévu pour remplacer les distributeurs de friandises

Ainsi, il répond à plusieurs problématiques comme l’absence de petit déjeuner, l’apport nutritionnel de qualité plutôt que le snacking, ainsi que la santé des salariés.

XXL Happyness, penser le bien-être au travail intelligemment

Pour une entreprise, le bien-être au travail n’est pas seulement une histoire de bonne conscience. Il répond à une stratégie visant à la fois à améliorer l’image de marque, ainsi qu’à augmenter les performances des collaborateurs. Aujourd’hui, selon Cindy, les employeurs commencent tout juste à concevoir que les collaborateurs sont leur plus grande richesse. Pourtant, des études reconnues réalisées au cours des années précédentes corroborent cet argument. Ainsi, d’après une étude Harvard/MIT réalisée en 2018, les salariés heureux sont 2 fois moins malades, 6 fois moins absents, 9 fois plus loyaux, 31 % plus productifs, 55 % plus créatifs. En France, Harmonie Mutuelle récompense même les entreprises engagées dans une démarche QVT.

cindy dauvin xxl happyness
Cindy DAUVIN mise sur un audit de l’entreprise avant de faire des préconisation QVT – Crédit phot : Manon LEPREVOST

Comme dans toute stratégie d’entreprise, une réflexion en amont s’impose. A ce titre, XXL Happyness réalise systématiquement un audit avant n’importe quelle action de qualité de vie au travail.

 » Nous n’avons pas la science infuse. On a besoin d’entendre les collaborateurs, de comprendre comment ils vivent leur vie professionnelle, pour cultiver la qualité de vie au travail de toute entreprise soucieuse de son capital humain.  »

Cindy DAUVIN, le tiers de confiance pour une gestion complète de la QVT

Pour proposer un large panel d’offres complémentaires, XXL Happyness s’est constitué un pool d’experts et de prestataires. Cindy gère seule son entreprise mais peut compter sur près de 70 prestataires indépendants répartis notamment sur le Nouvelle-Aquitaine.

 » Ils ne travaillent pas qu’avec nous mais comme on se positionne comme un apporteur d’affaires pour eux, XXL Happyness bénéficie de tarifs négociés sur l’année. Ce qui permet de proposer des solutions de bien-être au travail packagées et financièrement viables à nos clients.  »

Par exemple, pour un cours de sport et bien-être au travail, il faut compter autour de 150 € HT chaque semaine. Pour la pause saine et gourmande au healthy corner, c’est à partir de 2,90€ par collaborateur par semaine.

Les événements de team-building sont en revanche toujours sur-mesure. Toutefois, XXL Happyness explique pouvoir proposer des offres à partir de 30€ HT par collaborateur, se voulant totalement accessible.

 » Cela peut être pour un événement one-shot, une fois par an, ou pour du récurrent une fois par mois. On propose des offres qui reprennent notamment les marronniers de l’année. La galette des rois, la chandeleur, la Saint Patrick… Cela permet d’organiser quelques manifestations en entreprises qui favorisent l’échange entre les équipes. Avec ce format, les entreprises créent des mini-événements de 2 heures, qui ont souvent plus d’impact que de faire un unique gros événement chaque année.  »

Marché du bien-être au travail, un embryon en France biberonné au Covid ?

En France, le marché du bien-être au travail est très récent. “Même sur Paris, le concept a au maximum 10 ans”. A ce titre, le marché reste très éclaté. Selon Cindy, il n’y a pas encore d’entreprise de référence pour la QVT, chacun se cherche encore. Par conséquent, un coach de sport en entreprise est déjà un concurrent. Toutefois, peu, pour ne pas dire aucune, entreprise n’englobe actuellement autant de services et de domaines d’expertise que XXL Happyness. 

 » Nous sommes un tiers indépendant de confiance pour organiser aussi bien un team building qu’un cours de sport. Quel que soit le besoin, une seule personne gère et livre la solution clé en main. A ce jour, sur le marché, on trouve surtout des entreprises qui font des préconisations sans actions ou bien réalisent des actions sans audit…  »

Ainsi, XXL Happyness fait partie des rares acteurs spécialisés. Selon Cindy DAUVIN, le Covid devrait être un accélérateur d’ici quelques mois car les collaborateurs sont isolés, désengagés et ne veulent pas revenir sur leur lieu de travail.

 » Pour le moment, les entreprises ont tendance à vouloir les faire revenir de force. Sauf que ce n’est pas possible d’être performant dans ce contexte. A contrario, en adoptant une démarche QVT, le retour sur investissement est énorme. Un sondage Opinion Way de 2019 évaluait le retour sur investissement de la qualité de vie au travail à +235 %.  »

A l’heure actuelle, les cours comme les journées de travail s’effectuent autant que possible en distanciel. Pour XXL Happyness, il est donc délicat d’accompagner les entreprises sur le terrain. A cela s’ajoutent les incertitudes des employeurs, qui ne veulent pas s’engager immédiatement. La crise actuelle place donc Cindy dans une phase d’attente. Période qu’elle choisit de rentabiliser en travaillant sur l’avenir, avec de nouvelles offres.

XXL Happyness, de Bordeaux à la France

Aujourd’hui, XXL Happyness cherche à développer sa clientèle, notamment auprès des grands comptes. Sur Bordeaux, beaucoup d’entreprises de taille conséquente se sont installées ces dernières années. Toutefois, Cindy DAUVIN confie avoir pris du retard à cause du Covid. Pour sa croissance annuelle, elle vise donc pour l’instant a minima le statu quo. 

En complément des entreprises néo-aquitaines, XXL Happyness se développe peu à peu dans d’autres régions et départements. Ainsi, l’entreprise dispose d’apporteurs d’affaires en Normandie, en PACA et en Île de France.

Après 2 ans d’activité, XXL Happyness est d’ores et déjà bénéficiaire. Pour l’année prochaine, Cindy espère donc une quinzaine de nouveaux clients et prévoit une croissance de 20 % de son chiffre d’affaires, malgré la situation sanitaire.

cindy dauvin bien-être travail bordeaux
La crise sanitaire rend actuellement difficile le développement de l’activité mais pourrait être un booster de conscience a posteriori – Crédit photo : Manon LEPREVOST

La création d’entreprise à Bordeaux, le compromis vie privée et business

L’installation de Cindy à Bordeaux fait suite à la mutation de son mari. Toutefois, c’est par choix que le couple a choisi la région bordelaise en quittant Paris.

 » On avait déjà eu le coup de cœur pour Bordeaux lors de visites dans le Sud-Ouest. De base, on ne souhaitait pas rester à Paris. De mon côté, la marque de prêt-à-porter pour laquelle je travaillais me proposait un poste à New-York, ce qui me faisait rêver. Mais mon mari avait une opportunité sur Bordeaux et rien aux Etats-Unis. Cela en jette moins mais on est absolument ravis d’y vivre aujourd’hui.  »

Pour développer XXL Happyness, Cindy admet sans difficulté que les choses auraient été plus rapides à Paris. En revanche, l’entreprise aurait aussi fait face à davantage de concurrence. Aujourd’hui, elle ne regrette absolument pas son choix, arguant que Bordeaux est clairement une ville agréable à vivre, en plus de détenir un beau vivier de grandes entreprises et de start-ups.

Démocratiser la démarche QVT pour donner du souffle à XXL Happyness

En ce début d’année 2021, Cindy DAUVIN est très optimiste pour la suite et ravie du développement de XXL Happyness.

 » Je suis très contente car j’ai enfin réussi à acheter des bureaux aux Chartrons, place Paul Doumer. Le bureau est ouvert aux collaboratrices de XXL Happyness (la QVT reste encore très féminine). Ils me servent également d’espace de coworking pour pouvoir faire des ateliers. « 

Ravie de pouvoir présenter un lieu chaleureux et typique bordelais avec de la pierre et des arches, Cindy n’en oublie toutefois pas les défis des mois à venir. Elle espère avant tout une prise de conscience des chefs d’entreprise de l’importance de la qualité de vie au travail. Selon elle, depuis la génération des millenials, les travailleurs ont la volonté de choisir leur travail, notamment par rapport à la QVT.

 » Pourtant, aujourd’hui encore, c’est totalement ce qui manque dans les entreprises. A ce stade, je continue de faire l’éducation des chefs d’entreprise sur le sujet. Mais, forcément, je rêve de ne plus avoir à le faire. La prise de conscience, c’est ma demande au Père Noël.  »

Pour étayer ses propos, Cindy rappelle que l’absentéisme coûte 107 millions d’euros par an à l’Etat. Une problématique parmi tant d’autres qui peut être enrayée notamment en valorisant l’humain dans les entreprises.

 » J’espère avoir toute ma légitimité dans 2 ou 3 ans. Que XXL Happyness soit reconnue pour ce savoir-faire.  »

Partagez L'actu
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL

VOYAGER DÉCONNECTÉ : COMMENT RÉUSSIR SA DIGITAL DETOX ?

qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail : pourquoi la QVT devient QVCT ?

Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs