2 mars 2021
pourquoi lancer une démarche qvt

Pourquoi lancer une démarche QVT dans son entreprise ?

Se lancer dans une démarche de Qualité de vie au Travail (QVT) permet d’enrichir la vie en entreprise et c’est ainsi un excellent levier de performance. La QVT englobe de nombreux aspects positifs qui retiennent l’attention des employeurs ce qui leur donne envie de se lancer dans cette aventure. 

Une notion de démarche QVT et non de thématique 

lancer une démarche QVT

Lorsque l’on parle de QVT, il faut prendre en compte la notion de “démarche”. La QVT est une construction et une élaboration de la démarche collective de votre entreprise. Le but est d’améliorer les conditions de travail et donc la performance de l’entreprise. Il s’agit d’un processus d’encadrement de ces actions afin de gérer la vie collective de l’entreprise et de partager des objectifs communs. Le but est de s’engager sur différentes thématiques, comme : le management, le télétravail, la prévention des risques professionnels, la prévention des risques psychosociaux (RPS), la gestion de l’absentéisme, les actions favorisant le maintien dans l’emploi, la conduite d’un projet de réorganisation, etc.

La démarche de QVT doit être en accord avec la philosophie de l’entreprise. En effet, elle peut avoir un bienfait notable dans le quotidien des collaborateurs. L’objectif n’est donc pas de considérer la QVT comme une thématique qui s’ajoute à d’autres déjà traitées, mais qu’elle agisse directement comme un cadre aux actions mise en place par l’entreprise. 

Cette démarche ouvre un nouveau champ des possibles en terme d’action collective ou simplement d’organisation au sein de l’entreprise. C’est une approche plus en lien avec le bien-être des collaborateurs, qui permet de façon globale une augmentation de la performance de l’entreprise.

Qu’est-ce qui incitent les entreprises à appliquer des prestations de Qualité de Vie au Travail (QVT) ? 

La démarche QVT améliore et favorise la qualité de l’engagement et de la motivation

L’entreprise est un lieu propice à la cohésion et à la synergie. C’est un espace de travail mais aussi d’échanges qui réunit des collaborateurs autour des valeurs de l’organisation. Il s’agit alors pour le CEO (Directeur général) de lutter contre les dysfonctionnements organisationnels et les difficultés d’expression au sein de l’entreprise. L’expression collective est très importante puisqu’elle est un levier majeur d’amélioration de la qualité de vie. 

De nouvelles attentes émergent dans ce domaine et les entreprises doivent s’adapter. Il faut donc mettre en place un management agile qui s’appuie sur les dispositifs d’expressions des collaborateurs. Cela leur permettra de s’exprimer plus librement sur le contenu de leur travail et sur l’atmosphère générale de l’entreprise, afin d’acquérir une autonomie et un esprit fédérateur.  

S’exprimer, se faire comprendre favorise donc l’engagement au travail. La motivation grandit et les collaborateurs apportent développent un regard plus positif sur ce qu’ils entreprennent.

Répondre au besoin croissant de sens au travail 

De plus en plus souvent les actifs sont en quête d’un travail qui a du sens. Mais qu’est ce que ça signifie ?

Un travail qui a du sens peut avoir différentes caractéristiques : être stimulant, procurer un sentiment d’accomplissement, satisfaire des besoins propres à soi, etc.

La volonté de trouver un sens à son travail devient pour beaucoup une priorité. Un travail dénué de sens peut amener un manque d’implication de la part des collaborateurs. En effet, dans ce genre de contexte, ils ne peuvent que difficilement trouver leur identité professionnelle au sein de leur structure.

Lancer une démarche de QVT aide cette recherche du sens. Les prestations de XXL Happyness permettent d’optimiser les conditions de vie des collaborateurs dans leur milieu professionnel. 

La démarche de QVT prévient les risques professionnels et favorise la santé au travail  

L’intensification du travail amène les entreprises à s’organiser de manière différente mais ce n’est pas sans conséquence pour la santé physique et psychologique de leurs collaborateurs. Il est possible de voir apparaître des TMS, Troubles Musculo-Squelettiques et d’autres pathologies. Les entreprises doivent réagir et mettre en place des démarches de prévention. 

Prévenir des risques cela signifie : protéger ses collaborateurs, empêcher les effets négatifs sur la santé et, s’il y a lieu, les prendre en charge et réparer les conséquences. 

Une démarche QVT permet donc d’améliorer les conditions de travail tout en réduisant les coûts directs (comme les cotisations d’accidents du travail) et les coûts indirects (tels que l’absentéisme).

Se différencier de la concurrence pour accéder à de nouveaux marchés

Adopter une démarche de QVT c’est aussi innover au sein de son entreprise et se distinguer de ses concurrents. 

En prenant en compte le bien-être des collaborateurs il est possible d’intégrer de nouvelles innovations internes et externes concernant les conditions de vie, le management, les produits ainsi que les services. 

De nombreux fournisseurs et consommateurs favorisent désormais les entreprises privilégiant une réelle démarche de QVT ce qui a pour conséquence de permettre une plus large ouverture sur de nouveaux marchés.

 

Mettre au premier plan la QVT, permet d’obtenir un avantage considérable au niveau de la concurrence, de l’innovation et de remettre les collaborateurs au coeur des préoccupations.  

La démarche de QVT pour accompagner la transformation des organisations

Les entreprises cherchent de plus en plus à se transformer et à changer leur mode de fonctionnement et organisation interne. 

Au cours de cette transformation, il est important de prendre en compte les conditions de travail mais également de s’assurer que ces changements engendrent une amélioration du bien-être de tous les collaborateurs. 

Il ne faut pas oublier que l’objectif est de garantir la qualité des conditions de travail. La mise en place d’un baromètre de QVT offre donc l’opportunité d’analyser les progrès à réaliser et ainsi d’améliorer la performance des collaborateurs.

Aussi, la conciliation de la vie professionnelle et de la vie personnelle soulève plusieurs types d’enjeux liés aux nouvelles contraintes des entreprises (secteur de plus en plus compétitif, travail avec l’international…). De ce fait une meilleure gestion du temps est un des points majeurs à prendre en compte dans la transformation d’une entreprise.

Une meilleure gestion des temps qui rythment la vie des collaborateurs est indispensable afin de favoriser la qualité de vie au travail et la performance de l’entreprise, notamment du point de vue des retards et de l’absentéisme. Une démarche QVT peut contribuer à favoriser une meilleure conciliation des temps. La transformation des entreprises entraîne une amélioration des conditions de travail des collaborateurs et donc de leur performance. Ainsi, prendre ces évolutions en compte permet d’assurer un développement positif à l’entreprise et aux collaborateurs. 

Ce qu’il faut retenir :

  • La QVT est à prendre au sérieux dès la création de l’entreprise. 
  • La QVT vise tout autant l’amélioration du bien-être des salariés, que l’augmentation de la performance de l’entreprise. Elle est donc utile à tous les acteurs de l’entreprise. 
  • Aujourd’hui, seulement 47% des entreprises ont mis en place des actions QVT (sodexo.com). L’objectif de XXL Happyness est donc d’accompagner au mieux les entreprises dans la mise en place d’une démarche QVT.

Chez XXL Happyness, nous pensons que le futur appartient aux entreprises bienveillantes. 

Écrit par Romane Nexon et Juliette Huez

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL

VOYAGER DÉCONNECTÉ : COMMENT RÉUSSIR SA DIGITAL DETOX ?

qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail : pourquoi la QVT devient QVCT ?

Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs