12 juillet 2021
nouveau management l'empowerment

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs

D’un point de vue étymologique, le nouveau management, l’empowerment, ou l’autonomisation, définit le pouvoir, ainsi que le processus nécessaire pour atteindre ce pouvoir. L’individu apprend à prendre le contrôle sur tous les aspects de sa vie (économique, social, politique, professionnel…), avec l’aide d’un tiers. De nos jours, il faut savoir que sortir de notre quotidien et s’ouvrir à de nouvelles possibilités est moins risqué que de s’enfermer dans ses habitudes.

C’est tout l’art de l’empowerment qui consiste avant tout à ne pas craindre de se confronter à des actions qui nous sont inconnues. Par exemple, le collaborateur reçoit l’aide de son manager pour s’émanciper, et savoir gérer les missions qui lui sont confiées. Mais ce nouveau management est-il un phénomène de mode ?

Une nouvelle manière de manager

Dites adieu au modèle traditionnel dans les entreprises, à l’autorité et au contrôle, qui existent depuis des années. Mais au XXIe siècle, les attentes sont différentes : reconnaissance de soi et de ses efforts au sein d’une entreprise… Le modèle de management se doit d’évoluer et de mettre en avant la créativité, la motivation et la performance, tout en s’adaptant à la concurrence.

Chaque collaborateur doit se sentir à sa place dans son travail, en faisant de nouvelles propositions qui seront étudiées, tout en prenant ses responsabilités. Communication, respect et collaboration sont les mots d’ordre pour une qualité de vie au travail optimale. Un collaborateur qui ne fait qu’obéir aux ordres sera démotivé et ne fera pas beaucoup d’efforts. Il pourrait même envisager de changer d’entreprise. 

L’empowerment a un impact positif sur les relations humaines : remise en place des valeurs humaines fondamentales, authentiques et naturelles. L’engagement des collaborateurs est devenu une priorité. D’après une étude provenant du cabinet de conseil Korn Ferry à propos de l’engagement des collaborateurs en France, 73% d’entre eux sont déçus que leur entreprise ne leur propose pas d’initiatives qui leur permettent de montrer leur engagement et ainsi, prendre des responsabilités. 

Après avoir acquis de l’expérience, un collaborateur peut prendre des petites comme des grandes décisions par ses propres moyens grâce à ses compétences intellectuelles. Le collaborateur a confiance en lui, mais a aussi confiance en ses capacités. Il est capable de travailler en équipe, tout en respectant la liberté et les décisions des autres afin d’atteindre efficacement les objectifs. Tous sont égaux.

“Le management hiérarchique, c’est fini. Les salariés attendent un management qui va faire confiance, fondé sur l’autonomie. C’est un vrai changement de culture.”

Les trois piliers de l’empowerment : vision, appropriation, autonomie

Le nouveau management comporte trois piliers : vision, appropriation, autonomie

Le concept de l’empowerment repose sur trois principes pour s’adapter à cet environnement en constante évolution : vision, appropriation, autonomie.

La vision est clairement définie par le manager : les objectifs doivent être atteints dans un délai déterminé, ce qui motive les collaborateurs à toujours faire mieux en peu de temps. Ce principe les pousse à participer davantage dans certaines situations. La vision doit être “commune” pour que chacun puisse prendre ses responsabilités. Il est important de communiquer avec enthousiasme. 

L’appropriation, c’est lorsque les collaborateurs deviennent de plus en plus impliqués dans leur travail et dans la société en général. Grâce à cette vision “commune” qui est mise en place, les collaborateurs savent agir d’une manière juste pour le bien de leur entreprise. La cohésion de groupe est le mot d’ordre de ce principe. Prendre des risques et des initiatives montre l’engagement des collaborateurs dans leur entreprise. Mais les décisions de chacun doivent garder leurs limites, tout en gardant une certaine autorité, pour que les objectifs soient atteints à temps.

Ceci s’explique grâce au principe de l’autonomie, qui est aussi reconnue comme l’ère de l’empowerment. Les managers donnent la possibilité aux collaborateurs de travailler individuellement et collectivement dans le but d’atteindre un objectif commun. Ceci est une excellente méthode pour réussir et améliorer la confiance et la productivité des collaborateurs, qui peuvent désormais prendre leurs propres initiatives. Ils se doivent d’être ouverts aux critiques constructives, sans que cela n’atteigne leur estime de soi, pour acquérir de nouvelles compétences.

Grâce à ce nouveau management, les collaborateurs ont une meilleure performance et ont accès à une indépendance professionnelle.

Performance et organisation à la clé

D’après les chiffres du ministère belge de la Sécurité sociale, les collaborateurs sont :

  • 2 fois moins malades
  • 6 fois moins absents
  • 9 fois plus loyaux
  • 55% plus innovants
  • 20% plus performants

Ce mode de management permet de s’adapter beaucoup plus facilement aux évolutions sociétales. Les entreprises qui font confiance à leurs collaborateurs résistent mieux en période de crise que ceux dont les collaborateurs appartiennent à un management autoritaire. L’empowerment permet d’augmenter leur motivation et de diminuer leur stress éventuel. Lorsqu’un collaborateur est satisfait de ce qu’il réalise au travail, il est plus efficace, ce qui avantage également les managers.

Depuis plusieurs années, de nouveaux modes d’organisation se mettent en place : intelligence collective, management participatif… Ils permettent d’assurer le succès de l’entreprise et d’accroître l’autonomie des collaborateurs grâce à de nombreuses ressources. L’autonomie existe seulement lorsque ce sont les collaborateurs qui assurent leur propre développement pour être autonomes, et ainsi avoir une bonne organisation.

Le collaborateur se doit de développer son esprit d’équipe et son autonomie. En effet, être un bon collaborateur, c’est être autonome, honnête, c’est être un collaborateur qui prend des responsabilités. Il faut apprendre à s’autodiriger, pour avoir un sentiment d’indépendance et de liberté.

L’empowerment est alors un processus, un réel outil de management, qui permet de développer organisation, dynamisme et efficacité chez les collaborateurs. C’est un concept innovant qui a de nombreux avantages au sein d’une entreprise, notamment chez XXL Happyness. Ce management collaboratif permet à tous les collaborateurs de se sentir à leur place au travail, et de prendre les bonnes décisions pour améliorer l’image et la marque employeur de l’entreprise.

Morgane Hebinck : www.linkedin.com/in/morgane-hebinck-782363139

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL
Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs

Concilier vie privée et vie professionnelle : un enjeu de la QVT pour 39% des actifs

Le sexisme dans la sphère professionnelle