24 août 2020
management bienveillant

Management bienveillant et responsabilité individuelle : les enjeux de la rentrée 2020 en entreprise

74% des collaborateurs pensent qu’il y aura un avant et un après COVID-19 dans leurs entreprises.

Source : enquête IFOP, mai 2020. 

La crise sanitaire a remis en question les organisations au sein des entreprises. Entre le développement du télétravail et la prise en considération de tous les acteurs de la vie de l’entreprise, le management bienveillant est devenu l’une des pierres angulaires du travail.

Pourtant il est difficile de dresser un portrait clair du management bienveillant. Chacun semble avoir sa propre définition, mais qu’en est-il vraiment ?

Ce que le management bienveillant n’est pas

Une demande de performance

Contrôle total des équipes, manque de confiance en ses collaborateurs et missions sans réel sens ne font pas partie d’un management bienveillant. Au contraire, on parle alors de management malveillant voire toxique.

santé au travail risques psychosociaux management bienveillant
Une des premières causes de départ en entreprise est le conflit avec son manager.

Irrespectueux, sexiste et centré sur lui-même, ce type de personnalité ne prends pas en compte les acteurs de son entreprise et reste focalisé sur les chiffres, les rentrées et sorties d’argent ainsi que la productivité de l’entreprise.

Or les entreprises qui ont compris qu’un collaborateur qui se sent bien sur son lieu de travail est plus productif, celles-ci multiplient les initiatives pour améliorer le bien-être au travail

Un monde de bisounours

Babyfoot, tables de ping-pong ou autre « welcome pack » n’ont que peu d’impact sur le désengagement des collaborateurs. En effet, ceux qui fuient les entreprises ne se laissent pas berner par ce genre d’artifices.

Une des premières causes de départ en entreprise serait d’ailleurs un conflit avec son manager.

Envoyer un mail à minuit ou le week-end en demandant de ne pas y répondre, n’entre pas dans une démarche de management bienveillant. Les équipes y répondront ou se sentiront mal. Ce qui peut même les conduire au burn-out, qui touche les collaborateurs les plus engagés.

Managers et collaborateurs doivent apprendre à composer avec des situations parfois hors-normes telles que la crise sanitaire de cette année 2020.

Il est essentiel que chacun assume les difficultés qu’il rencontre, qu’il les partage à son manager et qu’il accepte parfois de demander de l’aide.

Les notions liées au management bienveillant

Encadrer des équipes n’est pas chose aisée.

Comment prendre soin de ses équipes sans pour autant paraitre intrusif dans la sphère privée ? Comment répondre aux attentes des dirigeants tout en conservant un équilibre de travail cohérent avec ses collaborateurs ? Tant de questions pour les managers qui se retrouvent bloqués entre les dirigeants d’entreprise et les collaborateurs.

Après 5 à 6 semaines de confinement, 47% des collaborateurs sont en détresse psychologique. Source : sondage Empreinte Humaine, avril 2020.

Gaël Chatelain-Berry, fervent défenseur du management bienveillant, pense que les employés français demandent avant tout un mode de management “vraiment” humain.

On retiendra alors du management bienveillant trois notions clés :

Humanité et respect

Etre bienveillant passe par les fondamentaux de respect et de bien-vivre en société.

 « Je ne fais pas ce que je n’aimerai pas que l’on me fasse »

Dire bonjour le matin à l’ensemble de ses équipes serait déjà une base. Empathie, respect et confiance sont les premières notions d’un comportement plus sain vis-à-vis de ses équipes.

Ne pas hurler sur ses collaborateurs relève également du respect valable dans la sphère professionnelle.

Rendre à César ce qui appartient à César et ne pas s’approprier tout le mérite du travail effectué rentre dans le cadre d’un management plus respectueux.

Des valeurs gagnantes : cette posture produit des résultats en termes de fidélité et de recommandations. Les collaborateurs deviennent les ambassadeurs de la marque employeur.

management bienveillant en entreprise

Autonomie et confiance

Laisser de l’espace aux collaborateurs pour travailler et ne pas être l’espion qui met une pression supplémentaire sur les tâches, favorise une meilleure productivité dans les missions.

En offrant aux équipes plus de liberté et moins de contrôle, celles-ci seront sujettes à créer et innover. Un management bienveillant, c’est un état d’esprit plus qu’un outil.

La QVT favorise le bien-être des collaborateurs enjeux de la QVT management bienveillant

L’autonomie se veut cependant graduelle. En effet, cela ne ferait pas sens de laisser à une nouvelle recrue des missions sans préciser la méthode à suivre. Il faut donc donner confiance avant de faire confiance.

Attention cependant, on ne parle pas de paternalisme. Le management bienveillant ne signifie pas de faire à la place de ses collaborateurs mais au contraire, de leur donner les moyens de travailler librement en toute autonomie.

Petit à petit le collaborateur prend sa place et devient force de proposition au sein de l’entreprise.

Responsabilité et organisation

Le système de fonctionnement interne au sein des entreprises, encore plus en France, est resté très vertical. Un dirigeant qui donne ses directives à des managers qui dispensent leurs ordres à des équipes, elles-mêmes constituées de collaborateurs qui doivent répondre aux demandes qui viennent d’en haut.

Une des caractéristiques principales de ce management est le rôle de la hiérarchie. En effet, fixer des objectifs clairs et précis aux équipes, placer chaque collaborateur sur le poste qui lui correspond au mieux et leur laisser l’espace pour plus d’autonomie favorise la performance de l’entreprise.

QVT management bienveillant bordeaux

Collaborer dans l’intelligence collective et partager les missions ne signifie pas qu’il n’y a pas de hiérarchie. Cependant, celle-ci peut se décentraliser des objectifs de performance en laissant plus de place aux initiatives individuelles et collectives : porteuses de sens pour l’entreprise, c’est un retour gagnant-gagnant sur le long terme.

Vous fidélisez vos collaborateurs et vous augmentez votre marque employeur !

Le management bienveillant : 3 idées pour réengager les collaborateurs en entreprise

Manager : un état d’esprit plus qu’un moyen

Nous passons près de 30 % de notre vie au travail.

Authenticité et respect répondent alors plus à du bon sens de vivre ensemble qu’à des règles managériales strictes.

En France, nous avons bien du retard quant au management bienveillant. 2ième pays de burn-out derrière le Japon, les pays scandinaves ont beaucoup à nous apprendre.

identifier les facteurs de rps pour favoriser le bien-être en entreprise télétravail et qvt
Identifier les facteurs de RPS et favoriser le bien-être en entreprise des équipes

Se libérer des guerres d’égo et de l’exigence de productivité, le management bienveillant devrait être un socle professionnel commun à toute entreprise.

Partager les enjeux communs du management bienveillant

Alors que l’activité économique reprend, les équipes ne se sont pas pour autant entièrement retrouvées. Télétravail, présentiel, chômage partiel ou arrêt de travail, le management se retrouve bouleversé.

Pour autant, à distance, ou non, dialoguer au sein des équipes, qu’il s’agisse d’outils collaboratifs ou d’afterwork, la coopération s’entretient également avec des moments d’échanges informels.

Donner avant de recevoir : la coopération demande du temps d’écoute, d’échange et d’encouragement pour un retour gagnant-gagnant entre le manager et les collaborateurs.

management bienveillant team building entreprise

Favoriser les retours d’expériences et l’ouverture aux autres

Les témoignages sont des ressources pour évaluer ce qui a bien fonctionné ou non. Cela passe par une écoute mais aussi lors de moments clés qui permettent à chacun de s’exprimer moins factuellement sur des rencontres, des expériences ou encore de nouvelles opportunités.

Ouvrir l’entreprise à de nouvelles personnes et à de nouveaux lieux d’échanges équipes, permet l’émergence de nouvelles idées et la découverte de nouvelles fonctionnalités.

Inventez des coopérations transversales où l’humain est au centre des questionnements de la vie de l’entreprise.

Source de performance, le management bienveillant est la clé des entreprises de demain.

La bienveillance en entreprise n’est ni un luxe, ni une mode. Pour les managers comme pour les managés, c’est grâce à la bienveillance que le bien-être au quotidien progressera.

Gaël Chatelain-Berry, pionner du management bienveillant

Que demander de plus ?  Un tiers indépendant de confiance pour initier et cultiver la Qualité de Vie au Travail de façon concrète durable et à votre image.

Une démarche QVT efficace doit être voulue par les dirigeants d’entreprise, transversale entre les services et participative avec l’ensemble des collaborateurs.

L’avenir appartient aux entreprises bienveillantes !

management bienveillant qvt bordeaux
Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL

VOYAGER DÉCONNECTÉ : COMMENT RÉUSSIR SA DIGITAL DETOX ?

qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail : pourquoi la QVT devient QVCT ?

Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs