14 janvier 2021
révolution dans le monde du travail

QVCT, la révolution dans le monde du travail

Vous connaissiez la QVT, découvrez la QVCT

La QVT, ou Qualité de Vie au Travail, prend de plus en plus d’ampleur, notamment dans les NAO (Négociations Annuelles Obligatoires des entreprises). Que ce soit dans des entreprises comptant 50 salariés et plus, ou dans des entreprises de moins de 50 salariés dotées d’un délégué syndical, la QVT devient un grand thème obligatoire dans ces négociations prévues par le code du travail, on l’appelle alors QVCT, Qualité de Vie et des Conditions de Travail.

Réunion de groupe QVCT
Réunion de groupe QVCT

Quels sont les objectifs de la QVCT ? 

La QVCT permet des négociations concernant : les conditions de travail (management, moyens, relations interpersonnelles et collectives), l’utilité et le sens donné à celui-ci, le télétravail et l’expression et la participation des salariés dans la santé au travail. 

La loi Rebsamen

loi Rebsamen QVCT
Loi Rebsamen QVCT

Cette loi est venue compléter la législation actuelle et a été une petite révolution dans le monde de la prise en compte de la qualité de vie au travail. Cette loi se divise en trois grands axes. Ces derniers sont d’ordres financiers, avec une négociation de la rémunération, du temps de travail ou le partage de la valeur ajoutée de l’entreprise ; psychologiques, avec une nouvelle prise en compte de la qualité de vie au travail et enfin professionnels avec la prise en compte des négociations sur les parcours professionnels.

Cette loi permet notamment une meilleure reconnaissance des maladies psychologiques dues au travail. Comme le burn-out ou la dépression. 

Malheureusement il reste de nombreuses défaillances dans la reconnaissance de la Qualité de Vie au Travail mais le 8 janvier 2021 le nouvel accord national interprofessionnel sur la santé du travail permettra de renforcer les avancées de la loi Rebsamen. 

Un nouveau tournant au cours du mois de janvier 2021

En parallèle, un nouvel Accord National Interprofessionnel (ANI) sur la santé au travail devrait voir le jour d’ici le mois de janvier 2021. 

Cet accord a avant tout un but préventif vis à vis des risques professionnels. Pour être plus performante, cette prévention doit être centrée sur la réalité du travail et ainsi préserver la santé, lutter contre la désinsertion professionnelle. Cet objectif est considéré comme un investissement durable contribuant à la performance individuelle et collective.

signature loi QVCT
Signature loi QVCT

L’ANI engage aussi la responsabilité de l’employeur. Ce dernier est dans l’obligation de mettre en place les moyens nécessaires pour protéger la santé et la sécurité de ses salariés. S’il ne respecte pas ces accords, sa responsabilité civile peut être engagée. Néanmoins, la jurisprudence a admis qu’un employeur et ses délégataires peuvent avoir rempli leurs obligations s’ils ont mis en place des actions de prévention. 

Serrage de mains QVCT

Pour finir l’accord interprofessionnel se doit de prévenir contre les risques professionnels liés aux contraintes de situations de travail (risques chimiques devant faire l’objet d’une meilleure traçabilité afin d’évaluer l’exposition des salariés, physiques, biologiques, les accidents) mais aussi contre les risques psychosociaux pour lesquels l’employeur se doit d’évaluer les menaces et de mettre en place des actions de préventions tout en respectant la vie privée du salarié (stress, burn-out, dépression, suicide). 

Nouvelles propositions des PME

Dans cette révolution de la QVCT, les PME ne sont pas en reste. Une idée émerge de plus en plus, la proposition de créer une commission paritaire dédiée à la santé et à la sécurité au travail au sein des branches professionnelles. Mais une autre idée est survenue lors des négociations : la création d’une autre commission qui vise les entreprises de 300 salariés dans le cadre du CSE. Cette commission vise à optimiser la sécurité et la santé au travail. C’est une action qui montre que la QVCT est à prendre en compte dans toutes les entreprises. 

Travailler en PME QVCT

Tous ces points démontrent que les mentalités et la juridiction sur la QVCT ont bien évolué. Avoir une bonne qualité de vie au travail augmente la performance des entreprises. Cependant, encore beaucoup d’entreprises sous-estiment l’importance de cette variable. Un encadrement plus strict au niveau législatif permet une meilleure prise en compte de ce facteur. La loi évolue et les mentalités aussi. 

XXL Happyness est une entreprise qui agit pour initier et cultiver la Qualité de Vie au Travail de façon concrète et durable.

Par Romane Nexon et Juliette Huez

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL

VOYAGER DÉCONNECTÉ : COMMENT RÉUSSIR SA DIGITAL DETOX ?

qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail : pourquoi la QVT devient QVCT ?

Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs