19 juin 2020
loi santé au travail 3 ambitions fortes

Proposition de loi santé au travail : faire de la France l’un des pays les plus performants en matière de santé au travail

Ça bouge à l’Assemblée Nationale !

Le jeudi 11 juin 2020, la proposition de résolution « appelant à faire de la France l’un des pays les plus performants en matière de santé au travail » a été présentée.

Charlotte Parmentier-Lecocq (députée de La République En Marche – LREM) a fait savoir qu’une proposition de loi devrait être faite pour la rentrée de septembre 2020 concernant la santé au travail.

La France est n°2 mondial du burn-out (derrière le Japon), plus de 10% des collaborateurs français ont, ou vont faire, un burn-out.

Des chiffres cités par Gaël Chatelain-Berry, 2019.

Le texte est clair : la priorité est de faire du lieu de travail un axe prioritaire de la santé publique en luttant contre la dépression, les burn-out et les suicides liés au mal-être au travail.

A l’aune de la crise sanitaire

Une proposition de résolution concernant la santé au travail

La crise sanitaire a mis en lumière les femmes et les hommes, personnels soignants, travailleurs sociaux, chauffeurs routiers, caissières, agriculteurs, éboueurs, qui se sont mobilisés, avec courage et professionnalisme sur le front sanitaire mais aussi pour assurer la continuité économique de la France.

Une hétérogénéité territoriale et une difficulté à s’organiser sont les problématiques actuelles pour permettre un développement de mesures concernant la santé au travail.

La crise sanitaire du Covid-19 a mis en exergue les dysfonctionnements des organisations internes. Les entreprises se sont retrouvées isolées, ce qui dans un climat d’incertitude a pénalisé le maintien de l’activité économique dans certains secteurs et les échanges entre les équipes.

66% de collaborateurs disent que leur engagement au travail lors du déconfinement dépendra de la façon dont leur entreprise se préoccupe de leur bien-être.

Source : sondage Empreinte Humaine, avril 2020.

Travailler en temps de crise a prouvé les enjeux essentiels de garantir des conditions de travail optimales et adaptées à l’ensemble des équipes.

Une loi pour mieux prévenir les risques psychosociaux

Selon Charlotte Parmentier-Lecocq, le drame qui a frappé l’entreprise France Telecom (Orange aujourd’hui) il y a près de 10 ans pourrait finir par se reproduire.

Dans le monde du travail, de nombreuses personnes sont sujettes à la dépression, aux burn-out et aux pensées suicidaires, certaines passent même à l’acte.

santé au travail risques psychosociaux
Prévenir les risques psychosociaux : axe majeur de la santé au travail

Si avec le confinement le télétravail a été très bien accueilli par certains, d’autres l’ont vécu très difficilement (absence de repère, surcharge de travail, difficultés à jongler entre le pro et le perso, isolement…).

Le problème des risques psychosociaux au travail n’est pas réglé. La crise actuelle liée au confinement ne fait que renforcer la pression exercée sur les collaborateurs et les managers à cause d’un contexte économique compliqué.

La confiance et l’engagement des équipes s’érodent alors que les attentes des entreprises et de leurs dirigeants s’intensifient. Les managers quant à eux se retrouvent entre le marteau et l’enclume pour répondre aux objectifs chiffrés demandés par la hiérarchie mais aussi faire en sorte que leurs équipes se sentent motivées et enagées.

Un nouvel élan pour la santé au travail

22 juin et rentrée de septembre : la santé au travail en 1er plan

Un mois après le déconfinement, ce jeudi 11 juin 2020, la députée LREM Charlotte Parmentier-Lecocq a déclaré qu’une proposition de résolution serait déposée dans un premier temps le lundi 22 juin à l’Assemblée Nationale.

A la rentrée de septembre 2020, la proposition de loi concernant la santé au travail serait examinée.

Le but ? Mettre en place une réforme afin que la santé au travail devienne une priorité en ce qui concerne la santé publique en France.

Le moment est venu de porter des propositions ambitieuses pour une véritable réforme de la santé au travail, concertée avec les partenaires sociaux, le Gouvernement, et les acteurs de terrain.

Charlotte Parmentier-Lecocq

Faire de la France l’un des pays les plus performants et innovants en Europe en matière de prévention

Plusieurs rapports récents, produits avant la crise du Covid-19, témoignent de cette volonté politique de redonner toute sa place et son rôle à la santé au travail :

  • Santé au travail : vers un système simplifié pour une prévention renforcée
  • Prévention, efficacité, équité et maîtrise des arrêts de travail
  • Santé, sécurité, qualité de vie au travail dans la fonction publique : un devoir, une urgence, une chance
  • Évaluation des services de santé au travail interentreprises (SSTI)
identifier les facteurs de rps pour favoriser le bien-être en entreprise télétravail et qvt
Identifier les facteurs de RPS pour améliorer la santé au travail

Le recul progressif de l’épidémie permet une accélération de la mise en œuvre de la stratégie nationale de déconfinement. Pour accompagner la reprise d’activité repenser la protection des collaborateurs reste un enjeu essentiel.

Le défi est double :

  • Prévenir l’apparition de risques psychosociaux suite à l’isolement des équipes,
  • Accompagner les managers, DRH et dirigeants d’entreprise dans une reprise progressive de leurs activités.

La France dispose d’acteurs en capacité d’accompagner les entreprises dans leurs démarches de prévention santé. Un tiers indépendant de confiance accompagnant les équipes avec un audit favorise la mise en place une démarche QVT concrète, durable et à leur image.

Trois ambitions fortes et structurantes pour la santé au travail

Faire de la santé au travail une priorité des politiques publiques

Il est nécessaire que l’entreprise devienne un lieu de prévention dans la vie quotidienne. Les entreprises doivent être encouragées à diffuser les messages de santé publique portant par exemple sur les bienfaits du sport, du bien-être, de l’alimentation ou encore du sommeil.

Par exemple, l’activité physique et sportive sur le lieu de travail facilite la cohésion des équipes et a un impact positif tant pour la santé des collaborateurs que pour la marque employeur et la dynamique de l’entreprise.

sport au travail et qvt pour le bien être au travail santé au travail

Pratiquer une activité physique en entreprise augmente sa productivité de 9% et sa rentabilité de 14%.

Rapport réalisé à la demande de M. E.Philippe)

Doter la France d’acteurs de santé au travail tournés vers la prévention des risques professionnels

Au-delà de l’aspect médical, la prévention des risques professionnels passe aussi par une écoute active des besoins des collaborateurs en termes d’ergonomie sur le lieu de travail, de sécurité en entreprise mais aussi de l’importance d’un équilibre vie pro/vie perso.

santé au travail ergonomie des bureaux en entreprise
Prévenir les risques professionnels passe aussi par l’aménagement des espaces au travail

En prenant soin des équipes, celles-ci seront plus productives et investies dans leurs missions.

Fixer des objectifs clairs et précis est également essentiel pour valoriser le travail effectué et faire en sorte que chacun trouve sa place au sein du groupe.

Faire appel à un tiers indépendant de confiance doté d’un regard objectif sur l’état des lieux actuels de l’entreprise permet de mettre en avant les forces et les faiblesses du lieu de travail pour augmenter le capital sympathie de l’employeur et renforcer la marque employeur.

Prévenir l’usure professionnelle

Accompagnement, encouragement, écoute et reconnaissance : pour un retour en entreprise confiant !

Plus que jamais, l’Humain est à prendre en considération. Le confinement précipité, l’isolement et le mélange vie professionnelle /vie personnelle ont été source de stress et de troubles psychiques pour beaucoup de français.

Après 5 à 6 semaines de confinement, le taux de collaborateurs en détresse psychologique élevée a augmenté de 47%.

Source : étude Empreinte Humaine, avril 2020.

Durant cette période, le collectif a été remis en question. Le télétravail prend de plus en plus de place dans la vie des entreprises. C’est pourquoi, les entreprises font preuve d’ingéniosité pour fidéliser leurs collaborateurs et favoriser le mieux-être sur leur lieu de travail après cette période de séparation.

Personne ne doit être écarté du monde du travail parce qu’il a subi une période de stress intense, d’isolement, voire de dépression majeure. Le travail doit s’adapter et offrir des perspectives à chaque collaborateur, quels que soient les accidents de la vie qu’il a rencontrés.

La QVT favorise le bien-être des collaborateurs enejux de la QVT
Une démarche QVT favorise la santé au travail des collaborateurs

C’est par un dialogue social de proximité, exigeant et constant, que la volonté de faire de l’entreprise un lieu de prévention de la santé au travail se traduira concrètement.

La qualité des échanges entre les équipes est un vecteur majeur de bien-être et donc d’engagement au travail.

La Qualité de Vie au Travail est une réflexion en équipe sur les enjeux actuels de l’entreprise de demain.

Que demander de plus ?

Un tiers indépendant de confiance pour agir à vos côtés pour initier et cultiver la Qualité de Vie au Travail de façon concrète, durable et à votre image.

L’avenir appartient aux entreprises bienveillantes !

Votre agitateur de bien-être.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez nos solutions XXL

VOYAGER DÉCONNECTÉ : COMMENT RÉUSSIR SA DIGITAL DETOX ?

qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail : pourquoi la QVT devient QVCT ?

Célébrez votre anniversaire d'entreprise en beauté!

Anniversaire d’entreprise : les 5 éléments essentiels pour un événement réussi !

La méditation dans la sphère professionnelle

Le séminaire : Comment bien réussir sa rentrée en entreprise ?

Le nouveau management : l’empowerment, favorable pour 73% des collaborateurs